Correspondances algériennes

Pour ce spectacle, les artistes du collectif Dyade Art & Développement se sont inspirés du contexte du cinquantenaire de l’indépendance de l’Algérie.
Cette nouvelle création associe musiques savantes et populaires algériennes, lectures de textes et création vidéo. Elle propose une évocation intimiste d’une histoire algéro-française complexe et multiple.

La musique est à la fois instrumentale et chantée ; elle revisite les répertoires algériens en abordant à partir d’une même orchestration les musiques savantes et populaires. Les morceaux choisis rendent hommage à la diversité algérienne.
Les textes sont extraits de correspondances privées, réunies grâce à la collaboration de l’historien Tramor Quemeneur (co-auteur avec Benjamin Stora de ALGERIE 1945-1962, Lettres, carnets et récits des Français et d’Algériens dans la guerre – Les Arènes, Paris 2010) qui les a sélectionnées dans ses archives pour l’occasion.
Pour finir, une création vidéo vient lier tous ces éléments à travers un univers graphique fait d’images d’archives, de textes.
La richesse identitaire algérienne est ainsi mise en correspondance avec les résonances contrastées des relations franco-algériennes : le colonialisme, mais aussi les solidarités, les affinités profondes et les luttes communes des deux peuples.

Sofiane Khiter : chant
Rabah Hamrene : Violon, oud, mandol
Nizar Baraket : Piano
Mourad Baïtiche : bendir, daff, tambourins
Khaled Baïtiche : création vidéo
Marc Ollivier : lectures

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>